Le remboursement anticipé d’un prêt automobile

Les frais

Un remboursement prématuré est toujours craint par les banques. Il diminue les profits. Mais du côté de l’emprunteur, c’est une bonne chose. Rien de tel qu’avoir l’ardoise effacée et de pouvoir penser à autre chose. Un remboursement anticipé est pénalisé. Ce n’est pas une pénalisation comme dans une infraction mais surtout une indemnité. C’est pour couvrir la perte que la banque encourt lors de votre remboursement. Les frais sont assez importants mais toujours limités. Alors si vous voulez payer le reste de votre dette, calculez d’abord si vous y gagnez aussi. Sinon ce n’est pas la peine de le faire. Mettez votre argent en épargne pour les mensualités. Les frais engendrés sont payés avec le remboursement. Ils peuvent être exprimés en pourcentage mais aussi en euros. Les frais sont bien sûr différents selon le taux. Un taux fixe est plus simple à connaitre, ce n’est pas le cas avec un taux variable. En plus, le reste à payer pour un prêt à taux fixe est calculé selon le taux et la durée restante. Avec un taux variable, il est mieux de demander au banquier le taux appliqué. Quoi qu’il en soit, les frais sont obligatoires. C’est la loi qui le dit, mais vous pouvez négocier ces frais pour qu’ils ne soient pas un empêchement à votre remboursement.

Quand faut-il le faire ?

D’abord, toutes les personnes qui contractent un prêt automobile ont le droit de faire un remboursement anticipé. Il n’existe pas de conditions concernant les emprunteurs, y compris les jeunes et les étudiants. Les conditions sont pour le contrat. Vous ne pouvez plus faire de remboursement anticipé si la moitié du montant est déjà payée. Il y a des banques qui acceptent ce paiement mais c’est rare. Si vous contractez un autre crédit suivant le remboursement, là vous pouvez anticiper même à quelques mois de la fin de la durée du contrat. Alors, avant de rembourser, comptez bien les remboursements déjà accomplis et le reste. Le moment le plus propice est pendant la première année. Si vous êtes à taux fixe, c’est là qu’il faut rembourser. Si le taux est variable, c’est à vous de décider car le taux peut augmenter ou diminuer l’année suivante. Il faut quand même faire attention et bien lire le contrat. Ce sont les banques qui règlementent ces mentions. Il y a des clauses qui disent que le paiement prématuré est interdit à partir de telle date ou si le taux atteint tel pourcentage. Un contrat n’est jamais le même d’une banque à une autre et même dans une même banque. Si vous voulez faire un remboursement partiel par exemple, vérifiez que la banque l’acceptera. L’anticipation dépend de la somme empruntée et du taux d’intérêt.

Vous pouvez faire un remboursement partiel ou total, selon votre désir mais il faut suivre ce que dit le contrat. Ce qu’il faut faire, c’est de négocier ce point au moment des négociations avec la banque. Surtout la possibilité de l’anticipation partielle ou totale, ensuite la négociation des frais engendrés.  Tous les points importants sont à réviser et à négocier.