A chaque budget son prêt automobile

Prêt souple

Le prêt souple est pour tous les budgets. Mais il est surtout pour les budgets moyens. Un prêt automobile souple est plus long. L’emprunteur peut rembourser pendant 10 ans. Si le taux de remboursement de l’emprunteur est presque à son sommet, il peut choisir ce prêt qui est le prêt personnel. Si le ménage a beaucoup de charge mensuelle, il peut aussi choisir ce prêt. Si une personne veut acheter une voiture et faire l’acquisition d’un autre bien à la consommation, elle peut choisir ce prêt. Le prêt personnel est dit souple car il n’a pas trop de contrainte. Le montant peut dépasser largement les 30 000 euros. La durée peut aller jusqu’à 10 ans. Le taux est très intéressant. Ce sont des avantages sur le plan prioritaire que recherchent les emprunteurs. Avec crédit le choix du bien à acheter est aussi souple. Vous pouvez attendre d’avoir le crédit avant de chercher la voiture à acheter. La valeur du bien à acheter n’est pas forcément connue avant la demande du crédit. Avec ce crédit, vous pouvez acheter une voiture et des accessoires. Le choix de ce prêt dépend évidemment de l’emprunteur. Le prêteur expliquera le fonctionnement et l’emprunteur verra si c’est adéquat à son budget. Mais les avantages et les détails de ce prêt montrent que c’est vraiment un prêt souple et il est fait pour tout le monde. Le prêt personnel est contracté avec un taux fixe ou un taux variable. Pour plus de stabilité, les prêteurs conseillent toujours le taux fixe.

Prêt courte durée

C’est un crédit moins souple. Le crédit à courte durée est surtout pour les personnes qui veulent s’acquitter de leur dette la plus vite possible. Par conséquent, les mensualités seront plus importantes que celles du prêt personnel. Le montant est moins plafonné, le taux est un peu plus élevé mais la durée est courte. La durée maximale pour ce crédit est de 5 ans. C’est la moitié du prêt personnel. Si vous achetez une voiture avec ce crédit, vous êtes sûr de finir votre paiement avant que la voiture ne soit totalement amortie. La durée minimale est de 1 an. Avec cette durée, vous économisez de l’argent. Le crédit à courte durée ne sert que pour acheter une voiture. Vous ne pouvez pas acheter des accessoires ou l’assurance. Ce crédit a aussi l’avantage d’être annulé si la transaction ne se fait pas ou s’il y a un problème après l’achat. Par exemple si la voiture que vous vouliez acheter a été vendue, vous ne remboursez pas le crédit. Le remboursement ne commence qu’après l’achat de la voiture. Si vous ne trouvez une autre voiture qu’après une semaine, vous payez la première mensualité après l’achat. Le cas suivant peut se présenter : l’achat de la voiture est effectué mais vous remarquez des mois plus tard qu’il y a un détail qui ne correspond pas au contrat de vente (la climatisation ne marche pas par exemple). Vous pouvez rendre la voiture et le prêteur rembourse toutes les mensualités que vous avez déjà versées. Chacun choisit le crédit automobile qui lui convient le mieux avec ses avantages et ses inconvénients.

Comment faire pour trouver un crédit automobile rapide ?

Astuce

Si vous venez de perdre votre voiture et que vous avez besoin d’une nouvelle dans les plus brefs délais, c’est possible à faire. Pour trouver un crédit automobile rapidement, le moyen le plus sûr est l’internet. Tapez dans votre moteur de recherche le mot crédit automobile rapide. Une multitude de pages web sortira. Il y a aussi les sites spécialisés dans l’hébergement des prêteurs qui offrent les services les plus rapides. Choisissez un des sites proposés et regardez tout de suite la durée de traitement et de réponse. La durée minimale jusqu’ici est de 24 heures. Presque tous les prêteurs sur site proposent cette durée. 24 heures veulent dire qu’après votre souscription, la réponse sera remise après 24 heures. La réponse est bien entendue le contrat préalable si votre demande est accordée sinon le rejet de votre demande. Ne soyez quand même pas trop attiré par le chiffre 24, pensez aussi à comparer les garanties. Vous devez donc comparer les garanties et les frais qu’offrent les prêteurs qui répondent sous 24 heures. La première chose à faire est de repérer les réponses en 24 heures. Ensuite ce sont ces prêteurs que vous allez comparer pour trouver le plus intéressant. Car il ne faut pas oublier que les offres ne sont jamais les mêmes. Par la même occasion, vous pouvez aussi chercher des avantages comme les frais de dossiers gratuits ou la possibilité de pauses de paiement ou encore la possibilité d’obtenir un réarrangement du plan de remboursement. En plus de la rapidité, vous pouvez obtenir d’autres avantages.

Rapidité

Si vous êtes de la vieille école, et que vous ne faites pas trop confiance au crédit en ligne, vous pouvez trouver un crédit automobile rapide chez les sociétés prêteuses et les banques. Dans ce cas, on parle de 48 heures. C’est la durée la moins courte chez ces prêteurs. C’est déjà une rapidité incroyable car avant, il fallait attendre des semaines et même des mois avant d’obtenir une réponse. Cette rapidité et grâce à la concurrence entre les traditionnelles et les technologiques. Quoi qu’il en soit, la rapidité compte beaucoup pour les prêteurs et pour les emprunteurs. Pour connaitre les prêteurs traditionnels les plus rapides, vous pouvez regarder les publicités et même sur les sites internet des banques. Il faut faire la remarque que se renseigner sur internet ne veut pas forcément dire se souscrire sur internet. Les banques et les sociétés prêteuses possèdent leurs sites pour que les clients ne fassent pas le trajet chez eux. La rapidité concerne le traitement des dossiers. Quand vous engagez votre souscription, le décompte commence. C’est la première étape. Le second est après la validation de la part de l’emprunteur. C’est-à-dire qu’il valide le contrat préalable. Après la validation, le décompte est aussi mis en marche. Si l’emprunteur ne traine pas pendant la durée de réflexion qui est de 10 jours, en moyenne la durée pour que la somme du crédit automobile soit versée est de 10 jours. Selon le prêteur et l’emprunteur, cette durée peut diminuer ou augmenter.

La publicité du crédit automobile

Publicité des prêteurs en ligne

La publicité est très importante pour une vente. Les prêteurs mettent en valeur leur service pour attirer plus de client. La publicité est utile pour tenir la concurrence. La publicité en ligne est très variée, elle est aussi très visitée. Les prêteurs en ligne peuvent mettre tous les détails qu’ils veulent pour le plaisir des yeux des internautes. L’avantage de ces publicités c’est que toutes les imaginations possibles sont réalisables. Les prêteurs peuvent mettre des textes. Ils peuvent être petits, grands. Selon le choix du prêteur. Une publicité bien voyante attire les yeux. Les textes peuvent aussi être en couleurs et clignotants. C’est un argument de vente très apprécié car au moment où l’internaute ouvre le site, la première chose qu’il voit c’est le taux d’intérêt qui clignote de mille couleurs. Les prêteurs en ligne peuvent tout faire sur les textes. Qu’ils soient statiques, défilants, en couleurs, en 3 dimensions et même des textes interactifs. Il y a aussi les publicités avec des images. C’est un grand avantage. Il ne suffit pas d’animer le texte mais de mettre des images comme celle d’une automobile. La publicité en ligne a beaucoup de variante. Elle peut être référencée vers une page de souscription et de calcul de mensualité. Pour les prêteurs et vendeurs en ligne, ils peuvent mettre directement la photo de la voiture à vendre et les détails concernant le crédit pour la voiture.  L’emprunteur aura la voiture et les garanties sous les yeux. Mais ne regardez pas que les grosses lettres. Les petites sont aussi importantes car ce sont les plus souvent des clauses.

Publicité des prêteurs traditionnels

Pour les prêteurs hors-ligne, la publicité est plus simple mais aussi attirant. Le but est le même : attirer le plus de client. Les prêteurs ne peuvent pas faire du porte-à-porte alors ils se servent des publicités. Ce sont des mentions légales autorisées par la loi. Les publicités des crédits automobiles contiennent en général le taux d’intérêt, la durée de réponse, le taux effectif global et des images. Tous les moyens sont bons pour concurrencer les autres. Les prêteurs traditionnels emploient un certains nombre de publicités. Il y a les brochures. Elles sont visibles chez les prêteurs, elles sont gratuites pour tout le monde. Ce sont surtout des brochures qui expliquent le fonctionnement du crédit automobile. S’il y a de nouvelles offres ou de remises, les brochures sont toujours présentes. Il y a aussi les publicités dans les magazines. Ce sont des publicités constituées d’images et de texte qui mettent en valeur les avantages du crédit automobile. Les textes sont raccourcis par rapport aux brochures. Il y a ensuite les panneaux publicitaires. Ils sont très évidents grâce à leur taille. Ce sont des images intéressantes, des mots et des chiffres qui attirent le regard. N’oublions pas les publicités à la télévision qui sont plutôt des publicités nécessitant des figurants qui mettent en valeur les bénéfices du crédit automobile. Et enfin les publicités en ligne. Les prêteurs traditionnels utilisent aussi ce genre de publicité vu qu’ils ont presque tous des sites internet.

 

 

Comment faire pour un crédit automobile quand on est étudiant ?

La valeur

Un étudiant n’a pas beaucoup de ressources financières. Mais les banques accordent un crédit spécial jeune. Avec ce crédit, l’étudiant peut s’acheter une voiture. Les banques demandent toujours la valeur du bien. Pour ne pas attirer trop l’attention, pensez à acheter une voiture d’occasion. Ce n’est pas qu’une voiture neuve n’est pas faite pour un étudiant mais c’est un peu exagéré du point de vue du prêteur. Bien sûr si l’étudiant a un revenu ou un appui venant d’un tiers, c’est autre chose. Mais en général, un étudiant est bien vu s’il commence par une voiture d’occasion pas trop chère. La valeur de la voiture est très important car de là, le prêteur fera déjà une analyse de votre comportement budgétaire. Ils sauront si vous êtes une personne dépensière ou économe. L’obtention du prêt et la négociation sont influencées par le prix de la voiture. Avec un prix moins exorbitant, vous aurez moins de crédit à rembourser. Il est clair que les avantages reviennent à l’emprunteur s’il choisit un crédit minimal. Imaginez qu’un étudiant veut faire un prêt pour une voiture de sport. Le prêteur sera un peu surpris car une voiture doit être à la hauteur du budget de l’emprunteur. C’est aussi pour le remboursement qu’il faut bien choisir le prix. Si vous empruntez une grosse somme, vous rembourserez une plus grosse somme. Donc, il ne faut pas être trop gourmand pour éviter l’étouffement après les études.

Pourquoi le faire ?

Pour la vie quotidienne, un étudiant a besoin d’une automobile. Surtout de nos jours, les universités ne peuvent plus héberger tous les étudiants. Alors ils doivent habiter ailleurs, peut-être même loin du campus. À part les allers et retours pour les cours, il faut aussi aller au travail pour les petits boulots. Et tous ces lieux ne se trouvent pas toujours sur une même place. En plus le déplacement prend beaucoup de temps que ce soit à pied, en bus, en train ou autre moyen de transport. On ne parle plus des frais pour le déplacement. C’est pourquoi il est important d’obtenir un crédit automobile étudiant. Même si vous ne faites pas beaucoup de trajet pendant vos études, pensez à acheter une voiture. Le crédit automobile pour étudiant est très avantageux. Si vous attendez d’être un travailleur, vous serrez traiter comme tous les adultes qui travaillent. Si vous obtenez un crédit pour automobiles pendant les études, vous ne remboursez qu’après vos études. Vous pouvez conduire la voiture dès l’acquisition. Elle peut durer aussi longtemps que vous le voulez et pendant ce temps vous vous focalisez sur d’autres achats immobiliers ou mobiliers. Les avantages sont nombreux quand on est un jeune emprunteur. Le petit hic c’est la voiture. Mais en cherchant bien, vous trouverez une voiture pas chère et encore en bon état. En plus, vous n’aurez aucun souci pendant vos études. Vous pouvez largement vous occuper de vos études sur le plan financier et votre quotidien sans penser à payer le crédit de votre voiture. Il n’y a qu’un conseil, c’est de bien choisir votre automobile et votre prêteur de crédit.

Les procédures à suivre pour un crédit automobile.

Procédures personnelles

Un crédit automobile n’est pas comme acheter un pain chez le boulanger. Il y a des procédures à suivre et il y a des étapes qu’il faut faire. L’emprunteur doit suivre des procédures pour arriver à la signature et l’obtention du crédit automobile. Tout d’abord, il faut repérer la voiture à acheter. Pour le faire, n’hésitez pas à regarder chez les concessionnaires, les garagistes, en ligne. La voiture peut être neuve ou d’occasion. Vous pouvez déjà négocier la valeur de la voiture. Si vous n’avez pas confiance, vous pouvez simplement demander le prix. Ensuite vous faites la recherche des prêteurs intéressants. Vous avez les publicités sur les vitrines, dans les magazines et en ligne. Vous faites la comparaison et vous choisissez ceux qui vous intéressent. Par la même occasion, vous pouvez demander l’aide d’un courtier soit pour chercher les prêteurs soit pour toute la procédure. Maintenant, vous faites votre souscription chez les prêteurs. La souscription est une étape pour avoir le contrat préalable afin de faire le dernier du prêteur qui propose le taux effectif global le plus bas. Entre temps, vous pouvez déjà fournir les pièces utilisées pour la constitution du dossier de contrat de crédit automobile. Vérifiez bien car il existe des pièces qui ne doivent pas dépasser les 3 mois. Préparez votre dossier, vos arguments de négociation car la première ligne est franchie. Il reste à convaincre le banquier pour les négociations. Cette procédure n’est pas longue, le repérage de l’auto, la comparaison et la souscription peuvent se faire en une journée. Et le reste suivra.

Autres procédures

Après vos souscriptions, vous obtenez les contrats préalables venant des prêteurs. La balle est dans votre camp. Vous ne devez en choisir qu’un seul prêteur. C’est celui qui propose un taux effectif global le moins élevé qui sera le bon. Viens ensuite le moment de réflexion. Elle dure 10 jours mais dès que vous avez fait votre choix, la procédure suivante sera activée. Si vous acceptez l’offre, vous renvoyez le document pour acceptation qui a accompagné votre contrat préalable. Si vous refusez, il y a aussi un formulaire à poster. Faites attention car si vous avez fait la souscription chez 5 prêteurs, vous ne devez accepter qu’un seul. Donc vous envoyez des lettres de refus chez les 4 autres. Après les 10 jours, si vous n’envoyez pas de lettre de refus, la loi dit que c’est comme une acceptation. Faites très attention ! Pour le prêteur à qui vous avez accepté, vous renvoyez la lettre d’acceptation avec les dossiers pour le contrat. Si vous voulez encore négocier, vous pouvez remettre votre dossier en main propre et engager la négociation. Pour être sûr du moment de la négociation, demandez de vive voix à votre prêteur. Il se peut que la négociation se fasse avant le contrat préalable ou avant le contrat définitif. Pour être sûr de ne pas se tromper, demandez-le. Après la négociation, votre dossier est enregistré et vous ne pouvez plus faire marche arrière. La dernière étape est la signature du contrat. Elle veut dire que les deux parties acceptent les termes du contrat.

Les frais occasionnés par le crédit automobile

Les frais et les commissions

Le crédit automobile que ce soit pour une automobile classique ou une sportive ou pour les jeunes, un crédit passe toujours dans les bureaux administratifs. Il faut croire que ce sont ces frais qui font que votre montant de crédit augmente. Ces frais sont indispensables mais ne sont pas forcément obligatoires. Ce sont des frais occasionnés par l’insertion de votre dossier. Il n’est pas seulement la propriété de la banque mais il fait partie de l’ensemble du marché de crédit automobile. Votre dossier doit parcourir certains chemins pour les validations. C’est comme toutes les paperasses, il faut des tampons et des avals des bureaux administratifs concernés. La légalisation fait partie de ces étapes. Ces frais sont payés par l’emprunteur puisque c’est son contrat de crédit. C’est la banque qui avance les frais c’est pourquoi ils sont compris dans le montant que vous allez rembourser. Il y aussi les commissions du contrat de crédit. Elles dépendent de la banque et du courtier. Il y a des prêteurs qui incluent des commissions pour la personne responsable du contrat comme le banquier par exemple. Cela dépend évidemment de la politique de la société. Mais ce sont les commissions du courtier qui sont obligatoires. Elles seront aussi comprises dans le coût total à rembourser. La valeur de la commission est fixée à l’avance pour que le calcul du montant à payer soit exact. Si l’emprunteur ne veut pas inclure la valeur de la commission dans son crédit, il peut le faire. Dans ce cas, il payera le courtier de ses propres moyens. C’est pour cela qu’il faut aussi un contrat signé entre le courtier et son client sur le montant de la commission et le moyen de paiement ainsi que de la date de paiement.

Le paiement des frais

Les frais de dossiers de votre crédit automobile sont payés selon les règles de la société prêteuse. Généralement, le paiement se fait tous les mois. Les frais sont compris dans le montant emprunté, donc ils sont repartis sur la durée de remboursement. Vous n’avez pas à vous en faire, tous les frais seront remboursés par les mensualités. Si vous avez un apport personnel, la banque saura ce qu’il faut en faire. Dans la plupart des cas, l’apport servira selon son montant à payer les frais du dossier ainsi que la commission. Puisque votre dossier sera traité par la banque et qu’elle s’occupe de tout, il est inutile de faire des calculs pour les frais de dossier. Si un courtier s’occupe de votre dossier, les frais de dossiers seront compris avec sa commission. Le paiement de la commission du courtier se fait soit par les propres moyens de l’emprunteur soit par le crédit emprunté. Avec le premier cas, il faut une lettre claire qui stipule le paiement par l’emprunteur. Avec le deuxième cas, la banque additionne le montant de la commission avec les autres montants pour obtenir le coût total de l’emprunt. Le moment du paiement est toujours après la signature du contrat, et le courtier est payé intégralement. Il n’y a pas de paiement partiel, c’est interdit par la loi.

Litiges entre consommateur et prêteur de crédit automobile

Litige sur les termes du contrat

Les litiges existent toujours quand on parle de contrat. Le problème c’est que le langage employé dans un contrat de crédit est judiciaire. En cours de négociation, il n’y a pas de litige, c’est plutôt des malentendus. C’est surtout après la signature du contrat et pendant le remboursement du crédit qu’un litige naît. Il est clair que le grosso modo du contrat est compris par l’emprunteur. Mais il y a toujours les clauses. Ce sont des paragraphes qui sont le contraire des autres paragraphes ou des lignes de textes qui contredisent d’autres grandes lignes. Ces clauses n’annoncent jamais de bonnes choses. Si par exemple l’emprunteur a un retard sur le paiement, les clauses définissent la suite de ce retard. Si l’emprunteur n’est pas au courant, il peut encourir une peine plus sévère. Avec un retard, le consommateur reçoit un avis de retard et un avis de paiement mais il n’est pas prévenu des conséquences de ce retard. Et quand il paie le retard, le montant de la mensualité augmente. Il doit aussi payer les intérêts de retard et d’autres frais. C’est là que le litige commence. L’emprunteur dit ne pas être au courant des intérêts de retard et le banquier dit que le contrat dit clairement sur ce cas. Si le litige n’est pas calmé à l’amiable, il peut être présenté au tribunal. Pour éviter de perdre de l’argent pour un avocat, vous pouvez engager un courtier. C’est un professionnel et il est au courant de tout ce qu’un contrat de crédit automobile peut contenir. Sinon, adressez-vous à un conseiller ou directement au banquier. Le banquier a aussi la fonction de vous expliquer ce que veulent dire les termes du contrat de votre crédit.

Litige sur le crédit automobile

Pour le crédit proprement dit, le litige se passe entre l’emprunteur et le prêteur. Généralement, le montant du crédit est donné en intégral. L’emprunteur gagne la somme d’argent qu’il a demandée mais doit maintenant procéder au paiement. C’est à peu près le même cas que pour les litiges sur les termes du contrat. Il peut avoir litige si l’emprunteur a du retard sur son paiement. Après deux mois de mensualités impayées, le prêteur peut demander l’arrêt du contrat et peut exiger le paiement de la totalité du crédit automobile. Bien sûr, l’emprunteur ne pourra pas le faire puisqu’il a déjà du retard. Le prêteur peut engager une poursuite judiciaire et dans ce cas il y a litige. Ce sont aussi les termes du contrat qui définissent les mesures à prendre. Le recours à la justice est la dernière solution. Un litige sur le contrat de crédit automobile peut engendrer une obligation de paiement, l’emprunteur est tout de suite fiché, il peut aussi devenir un interdit bancaire. Les portes des crédits lui seront fermées. Mais si l’emprunteur remporte, la banque pourra lui verser un dédommagement. C’est un cas assez rare mais pas isolé. Ce cas peut se présenter si le prêteur a eu mauvaise foi sur la rédaction du contrat ou l’application de celui-ci.

Le crédit automobile dépend du taux d’endettement

Pourquoi ?

Le souci de chaque emprunteur est toujours le fait que leur demande va être acceptée ou non. Quand on emprunte de l’argent, il est toujours question de remboursement. Si on emprunte à un parent ou à un ami, la confiance morale est la clé de tout. Mais ce n’est pas le cas quand on fait du crédit automobile chez les prêteurs. Ces professionnels veulent un chiffre exact qui leur prouve que vous serrez apte face à l’acte. Les promesses de paiement n’auront aucune conséquence pour l’obtention de crédit. Si vous voulez avoir votre voiture, vous devez être financièrement fiable. C’est la seule preuve que les banques veulent savoir. Il ne suffit pas de leur dire que vous gagnez assez tous les mois. Ces prêteurs ont leur procédé. Ils vous demandent toutes les pièces justificatives de votre finance. C’est à partir de tout cela qu’ils jugent si vous serrez en mesure de rembourser ou non. Le taux d’endettement parle à votre place. Il exprime toutes les transactions que vous faites. Ce que vous gagnez, ce que vous dépensez et ce qui vous reste. Le taux exprime si vous encore en état de rembourser votre crédit automobile. Ce que les gens confondent c’est que le taux d’endettement prend en compte tous les crédits en cours. Si vous voulez un crédit automobile, votre crédit pour la moto ou pour la machine à laver sont compris dans le taux. Pour le dire plus simplement, si votre taux d’endettement atteint son sommet, le crédit de votre voiture est refusé. Aucun détail n’est pris en compte à part votre taux d’endettement. C’est la première chose que le banquier fera avant de dire si vous pouvez engager votre dossier ou non.

Le ratio

Le taux d’endettement fait ressortir tous les crédits enfouis. Avant de connaitre ce qui vous reste comme recouvrement de dette, il faut connaitre tout sur votre vie financière. Vous devez connaitre tout mais vous devez aussi donner les détails aux prêteurs. Vous pouvez faire le calcul de votre côté et les prêteurs feront les leurs de leur côté. Le calcul est basé sur les transactions faites pendant les 2 ou 3 derniers mois. Les dépenses que vous faites ce mois-ci ne peuvent pas être les mêmes que le mois précédent. Vous prenez en compte vos dépenses systématiques comme le loyer, le téléphone, l’électricité, la scolarité des enfants. Toutes les dépenses stables sont les premières à calculer. Viennent ensuite les autres dépenses comme  la nourriture, le carburant, et les imprévus. Tout ce qui concerne votre ménage et votre profession. Vous prenez aussi vos crédits en cours si vous en avez car ils entrent aussi dans le calcul. Avec vos dépenses et votre revenu mensuel, vous avez ce qu’on appelle le reste à vivre. C’est le montant restant de vos dépenses. Le taux d’endettement est calculé à partir de vos crédits en cours. Le taux maximal à ne pas dépasser est de 33 %. Le reste à vivre est pris en compte car si vous atteignez les 33 %, votre reste à vivre en subira les conséquences.

L’apport personnel

Qui peut le faire

Pour ne pas être trop encombré par les remboursements, il y a une alternative. Ce n’est pas obligatoire car tout le monde n’a pas le même moyen de financement. L’apport personnel est ouvert à tout le monde qui désire un crédit automobile. Et quand on dit tout le monde, c’est vraiment tout le monde. Même les étudiants peuvent apporter leur part. C’est un moyen pour  que le montant à emprunter ne soit pas trop important. L’apport personnel n’a aucune réglementation quant à la personne qui y contribue. Les prêteurs ne font pas d’examen de dossier pour ce genre de détail. Contrairement à l’obtention du crédit automobile. Si vous avez de l’argent pour votre apport personnel, vous pouvez le donner. Une personne aisée peut prendre part à son crédit automobile de la même façon qu’une personne avec peu de ressource. C’est pour cela que les conseillers disent toujours de mettre un peu de sous de côté avant de passer à la demande de crédit. C’est tout un avantage que l’emprunteur recevra s’il a un apport personnel. Le montant n’est pas fixé mais ne peut dépasser les 20 % du montant de la voiture. L’apport personnel servira à couvrir les commissions. Il faut bien comprendre que votre apport personnel sera déduit du montant que vous voulez emprunter. Pour un crédit automobile, vous faites un peu de sacrifice en épargnant, car 10 % de la valeur d’une automobile vous rapportera encore plus. Ce qui est un peu dur à faire pour un crédit immobilier.

Quand le faire

Il n’y a pas de moment opportun pour donner son apport personnel. Si vous envisagez un crédit automobile, pensez aussi à un apport personnel. Pour que l’apport personnel soit mis en valeur avec votre crédit, il faut dire vos attentions à votre banquier. Ce qu’il faut savoir par là c’est qu’il ne faut pas attendre l’achat de la voiture. L’apport personnel est compris dans le montant emprunté. Il faut donc le faire savoir dès le début de votre souscription. Si vous le faite en ligne, vous avez une case à remplir pour l’apport personnel. Et si vous allez chez le prêteur, vous donnez le montant de votre apport. C’est un détail qu’on pense minime, mais ce n’est pas le cas. C’est avant le contrat définitif qu’il faut donner sa participation. Au-delà, votre apport sera refusé. En plus, le montant de votre apport entre dans le calcul de la banque. Le calcul du montant de votre emprunt, le calcul du taux effectif global, le calcul de votre taux d’endettement et de votre taux de recouvrement des dettes. Vous pouvez remarquer que tous les détails de votre crédit dépendent de votre apport personnel. Si vous avez pensé que l’apport est donné pendant l’achat ou donné à votre courtier alors c’est faux. L’apport personnel fait partie intégrante de votre crédit automobile. Le montant sera aussi communiqué dans votre contrat préalable et dans votre contrat définitif pour qu’il n’y ait pas de confusion et pour que votre apport ne passe pas inaperçu.

Comprendre le TEG (Taux Effectif Global)

A quoi sert le TEG

En matière de crédit automobile, le TEG est très employé. C’est un taux que les prêteurs communiquent aux emprunteurs pour que ces derniers sachent le niveau de leurs emprunts. Le prêteur calcul le taux en fonction des données du client. La législation veut que le TEG soit écrit clairement dans le contrat préalable. Il est une référence pour le montant des mensualités c’est-à-dire que l’emprunteur s’en sert pour comprendre le montant à payer tous les mois. La communication de ce taux est rendue obligatoire par la loi. Si vous ne recevez pas de TEG dans votre contrat préalable, vous pouvez l’exiger. Tout ce qui concerne vos dépenses sur votre prochain crédit est compris dans ce taux. Il y a le TEG et le TAEG qui est exprimé annuellement. Les deux veulent dire la même chose. C’est la durée qui les diffère. L’un est un taux mensuel et l’autre annuel. Pour que le consommateur puisse faire une comparaison à un euro près, il se sert du TEG. C’est un outil de comparaison pour connaitre la meilleure offre. On ne peut pas se fier au taux d’intérêt car les frais de dossiers et les commissions ne sont pas calculées avec le taux nominal. C’est pourquoi il faut faire plusieurs souscriptions et attendre la réponse des prêteurs avant de décider définitivement. Le TEG servira pour la dernière comparaison, c’est le taux approximatif comprenant les frais essentiels de votre crédit automobile. En plus la comparaison est simple, le TEG le plus bas est le meilleur parce qu’il engendrera moins de coût.

Le calcul du TEG

C’est le prêteur qui fait le calcul du TEG. Mais en général il comprend tous les détails de votre crédit automobile. Une banque ne peut communiquer un TEG pour tous les crédits automobiles. Le taux est exprimé approximativement dans les brochures ou les publicités. Mais il dépend essentiellement du montant de votre crédit. Ce n’est pas le seul montant employé. Il y a d’abord tout ce qui concerne votre crédit. Le montant que vous voulez emprunter, c’est-à-dire le montant net. Ensuite la commission de votre courtier si vous en avez, sinon la commission de la banque. C’est à peu près les 10 % du montant de votre crédit automobile. Il y a aussi les frais de dossiers. Un crédit automobile est un contrat. Tous les contrats sont des actes juridiques, alors il y a certaines étapes administratives qu’il faut faire. Que ce soit à la banque ou pour l’État. C’est à cause de cela que les frais de dossiers gonflent beaucoup le crédit automobile. Ce sont les frais les plus utilisés par les prêteurs de crédit mais il se peut qu’il y ait d’autres frais mais ils dépendent de chaque prêteur. Tous ces détails sont concoctés ensemble avec la durée et le taux d’intérêt pour donner le résultat final du TEG. Sans oublier que le TEG communiqué pour votre crédit automobile est un TEG global. Il peut être négocié. Ou pour le diminuer, vous négociez les autres frais du crédit.